Imprimer la pageEnvoyer la page

Tous les métiers

Ambulancier (h/f)

Avant le bac | Transport de voyageurs

  • Présentation
V. Mezzanotti

"Dans ce métier, indispensable dans la chaîne des soins, il faut savoir écouter, rassurer, sécuriser, prendre en charge un patient." Patrick A.

Que fait-il ?

• De jour comme de nuit, l’ambulancier est souvent un des premiers intervenants auprès d’un malade ou d’un blessé pour effectuer leur transport à l'hôpital

• Il est à la fois conducteur et auxiliaire médical

• Il doit connaître les itinéraires en direction des hôpitaux, savoir donner les premiers secours, savoir apprécier l’état clinique d’un malade ou d’un blessé et ne doit pas hésiter à prodiguer les premiers soins d’urgence

• Il est responsable du malade qu'il transporte jusqu'à l'intervention de l'équipe soignante

• IL effectue le transport de malades, de blessés ou de parturientes avec des véhicules sanitaires conformément aux dispositions réglementaires et/ou assure la surveillance de la personne pendant le transport

Comment le fait-il ?

Pendant le transport, l'ambulancier doit assurer la sécurité et le confort du patient. Dans l'exercice de sa profession, il doit respecter les règles applicables aux transports sanitaires :

• Apporter les premiers secours

• Prendre en charge et transporter un blessé ou un malade dans les conditions optimales de sécurité, de confort et de bien-être psychologique

• Surveiller l'état du malade

• Conduire de façon appropriée et en toute sécurité en évitant les cahots et en ménageant le malade ou l'accidenté

• Vérifier chaque jour l'état du véhicule et du matériel d'assistance

• Remplir les tâches administratives : feuille de surveillance, fiche de bilan, facturations...

• Collaborer avec les autres intervenants de l'aide médicale urgente

• Transmettre des informations aux services hospitaliers

Quelles sont les qualités requises ?

Etre ambulancier, c'est avant tout exercer un métier au service des autres, de manière dévouée et efficace

Le métier d'ambulancier exige :

• des qualités relationnelles et humaines : être à l’écoute des besoins

• une grande disponibilité, une bonne résistance physique et un bon relationnel

• une bonne connaissance de l’agglomération et des itinéraires vers les hôpitaux

Pré-requis d'un ambulancier :

• Aptitude physique (dossier médical)

• Etre titulaire de l'AFGSU (formation aux gestes et soins d’urgence de niveau 1)

• Etre titulaire du permis B depuis au moins 3 ans

Quelles formations ?

  • Diplôme d’Etat d’Ambulancier (DEA) * délivré par le Ministère de la Santé
  • Attestation d'Auxiliaire Ambulancier

*L’arrêté du 26/01/2006 a créé le Diplôme d’Ambulancier. Le CCA (Certificat de Capacité d’Ambulancier) est donc abrogé et remplacé par ce diplôme depuis le 01/01/2007

Quelles évolutions ?

Les titulaires du diplôme d’Etat d’Ambulancier sont amenés à exercer le métier d’ambulancier dans le secteur privé mais également public, au sein d’établissements hospitaliers. Après une formation complémentaire, ils peuvent également accéder au poste d’ambulancier dans les SMUR (Service mobile d’Urgence et de Réanimation) au sein des SAMU (Service d’Aide Médicale Urgente).

Avec de l’expérience, l'ambulancier peut devenir régulateur (coordination de l’ensemble des mouvements des véhicules et des personnels) voire responsable d’exploitation.